Cadillac 1931 Town Sedan 455A

Notre aventure Cadillac 1931

Une expérience enrichissante à tous les niveaux!

Depuis très longtemps, je rêvais d’avoir une caisse carrée Cadillac V8 des année 30. Je désirais une entre-deux-guerres mais précisément entre 1928 et 1932 car le design me plaisait plus.

Ce fut chose faite en juillet 2007 lorsqu’une connaissance nous mis en contact avec un collectionneur anglais. Il possédait exactement le modèle dont je rêvais: une caisse carrée berline Cadillac V8 modèle 455A de 1931. Elle était complète mais était à restaurer entièrement.

Un an après notre acquisition, nous avions restauré en famille toute la voiture de l’intérieur à l’extérieur. Il fallut passer partout. D’abord un grand nettoyage pour vider entièrement la voiture de toutes les pièces non nécessaires et ensuite passer à l’électricité, l’isolation, l’habillage intérieur (ciel de toit, peinture des bois, intérieurs des portes, etc…) et l’extérieur pour les freins, la mécanique, les amortisseurs. Seul le travail de carrosserie et peinture fut confié à des professionnels.

Les aléas de la restauration

Mais malheureusement, au bout du quatrième essai le moteur cassa. Un trou dans le bas moteur, un piston en mille morceaux et une bielle tordue à 90 degrés. La cause: un filtre à huile fait à l’ancienne avec de la ouate totalement inefficace. Cela a causé un manque de lubrification. Deux ans plus tard, grâce au Cadillac LaSalle club de France affilié à celui des USA, de la connaissance d’un mécanicien et à de nombreuses et longues recherches sur des sites web américains nous avons pu enfin réentendre le doux bruit de notre V8 Cadillac. Quel plaisir! Mais c’est avec la boule au ventre que nous avons effectué les premiers tours de roues!

Et lors du grand rassemblement Européen Cadillac à Richelieu, première sortie officielle après nos différentes péripéties, la voiture fut présentée et jugée lors d’une exposition. Les juges américains, venus pour l’occasion, nous complimentèrent sur la qualité de la restauration de la voiture ainsi que les visiteurs pour le choix de ses couleurs. C’est sur une publicité d’un journal d’époque trouvé sur un site d’enchères américain que nous est venue l’idée du bordeaux et de l’ivoire. Nous avons respecté la répartition des couleurs à l’identique.
La voiture fut élue « meilleure voiture des années 30 » lors de cette journée. Nous fûmes très fiers d’avoir remporté ce premier trophée!

Elle a également eu d’autres prix lors de différentes expositions dans notre région.

Isabelle Doret

2 comments

    • Alexandre DORET - Répondre

      L’auteure de cet article est Isabelle, elle fait partie de notre groupe de trois rédacteurs, avec Laurent et Alexandre. Je vous conseille de lire le premier article de notre blog ou la page d’accueil pour vous faire une idée de qui nous sommes et pour en connaître un peu plus sur nous!

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *